>

Histoire de Péronne

HISTOIRE DE PÉRONNE

 

Péronne, en Bourgogne du sud

Péronne, comme tout le Mâconnais, est une zone géologique très riche par la diversité de ses sols et sous sols. La beauté du paysage découle de cette complexité et diversité géologique. La nature des terrains influence directement la forme des reliefs. Les couches de calcaire ont formé les coteaux du mâconnais et les couches de marnes ont formé les dépressions propices aux vignobles qui font la richesse de la région. Le socle forme des collines massives et arrondies.

Au lieu dit les As, une vue superbe permet d’observer  le paysage caractéristique du Mâconnais. Par le jeu des failles, il est apparu un phénomène de répétition de la série sédimentaire. Ce phénomène a formé le relief typique du mâconnais : une alternance de nombreuses crêtes calcaires séparées par des vallées allongées.


 


Une croissance démographique soutenue
La population a connu une forte augmentation ces 20 dernières années avec une croissance de 25,8 %, soit plus d’un quart de la population de 1982. Le renouvellement démographique est largement assuré, et cela en raison d’un fort apport migratoire depuis 1982, associé à un solde naturel légèrement positif. Le développement  démographique devrait se poursuivre , Péronne offrant des terrains à bâtir au sein d’un agréable lotissement communal, de lotissements privés et de terrains en zone constructible.

Tissu économique et social
La répartition de la population active révèle une majorité d’emplois  située dans le secteur tertiaire, notamment dans les services et le commerce. Cependant, les actifs travaillant dans le secteur agricole conservent une forte proportion (28,6%), en raison du caractère rural du territoire et de l’importance des domaines viticoles.

Activités agricoles
Le secteur agricole est une activité fortement développée sur le territoire de Péronne, occupant 574 Ha de superficie agricole utilisée. Ce secteur emploie de nombreux actifs à l’année, auxquels s’ajoutent les saisonniers en période de vendanges. Les vignes représentent une surface de 222,53 ha sur le territoire communal. Dans l’ensemble, si quelques exploitations sont tournées vers l’élevage (bovins, ânes, chevaux), l’essentiel de l’activité agricole reste orientée vers la vigne.


Artisanat, industrie et commerces
Malgré sa petite taille, la commune de Péronne possède de nombreux services et commerces de proximité, en particulier dans le domaine de l’artisanat. Péronne possède une zone artisanale le long de la route conduisant à Azé.

Des terrains sont encore disponibles pour accueillir des entreprises souhaitant s’implanter ou développer leurs activités.

  Situation administrative  
Pays : France
Région : Bourgogne-Franche-Comté
Département : Saône-et-Loire
Arrondissement : Mâcon
Intercommunalité : MBA
Mâconnais Beaujolais Agglomération
Maire : Jean-Pierre Pacaud (2020-2026)
Code postal : 71260
Code commune : 71345

  Démographie  
Gentilé : Péronnais
Population : 672 hab. (2019)
Densité : 64 hab/km2

  Géographie  
Coordonnées : 46° 26′ 17″ nord, 4° 48′ 33″ est
Altitude : Min. 222 m - Max. 441 m
Superficie : 10,56 km2
Type : Commune rurale
Aire d’attraction : Mâcon (commune de la couronne)

 Histoire et tourisme
Péronne est un village où il fait bon vivre à n’en point douter. Depuis la nuit des temps, les hommes ont laissé des témoignages de la vie. Les beaux sites préhistoriques des grottes d’Azé, et de la Roche de Solutré tout proches, viennent confirmer ces propos. D’anciennes découvertes de silex (outillage lithique) sur la commune de Péronne, et la découverte toute récente (novembre 2009) de nombreux silex et d’un site datant d’environ 5000 ans avant JC relance les fouilles archéologiques. Une voie Romaine traverse le village au hameau de Saint-Pierre de Lanques.

Plus loin, vers la ferme du Fournet, une source et une villa gallo-romaine sont signalées. Une tradition vivace, un mythe forgé sans preuve archéologique ou textuelle affirme que le roi de Bourgogne Gontran (fin du 6e siècle) possédait demeure à Péronne. Il promulgua une ordonnance interdisant le travail le dimanche et les jours fériés.
« Le peuple convoqué pour les jours consacrés au Seigneur pendant lesquels nous vénérons le mystère de la sainte résurrection et autre solennité ».

Des sépultures mérovingiennes ont été découvertes par un viticulteur, proches de son cuvage, au hameau de St Pierre de Lanques.

L’église romane, au cœur du bourg, sur un promontoir, devait exister avant l’année 938 puisqu'elle fut, cette année-là, par un synode tenu à Chalon,  excommuniée à vie sans qu'on en connaisse la raison.  Elle a du être reconstruite entre 1080 et 1120. Deux linteaux en pierre, sur le mur sud, sont classés. L’un représente deux animaux affrontés séparés par un arbre, les explications restent énigmatiques ; l’autre est une « pierre sauvage » représentant un coq gaulois, sans doute objet de culte celtique. Particularité, à l’intérieur de l’église, une petite statue de l’enfant Jésus de Prague offerte par une famille de Péronne. Originalité, sur un vitrail, Sainte Elizabeth de Hongrie avec son tablier rempli de roses (légende).

Le château de la tour Penet, propriété privée, bâti au 17 e siècle. En 1842, il devient propriété d’Alphonse de Lamartine . Le poète le vend en 1850. Le corps de logis rectangulaire est flanqué de tours carrées à trois de ses angles. De la route, accès à la cour par une belle porte charretière en plein cintre accostée d’une porte piétonne de même type. (château de Bourgogne)Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Aliquam ornare cursus pharetra. Praesent euismod viverra luctus. Aliquam auctor ex et massa tristique, et rutrum sapien ornare. Phasellus sit amet eleifend eros. Sed nec quam in mi egestas facilisis. Nullam suscipit ligula ut pharetra euismod. Sed sit amet porttitor dui. Ut id porta augue.

  Un village facile d’accès  
Péronne est proche du grand axe de communication européen Nord sud de la vallée de la Saône.
Routes : 5 départementales traversent la commune
SNCF :
Gare de Mâcon Loché TGV à 20 minutes,
Gare de Mâcon-Ville à 15 minutes,
Tournus 20 km et Fleurville 6 km
Autoroute A6 :
sortie N° 28 Mâcon nord à 10 minutes,
sortie N° 27 Tournus 20 km
Nationale 6 , Fleurville 6 km
Fluvial : port de Pont de Vaux 15 km
Aérien : aérodrome de Mâcon 17 km

Le château de Vaux-sous-Targe, propriété privée, en fond de vallée. (Classé au titre des monuments historiques depuis juillet 2000 ). A l’emplacement d’une forteresse du 15e siècle, construction du château actuel, début du 19e siècle(1830). Belle galerie de sept arcades en plein cintre qui supporte une terrasse bordée d’une balustrade. Les douves de la forteresse initiale qui avaient été conservées lors de la seconde construction, ont été ultérieurement asséchées et transformées en jardins. A noter les papiers peints datant du 19e siècle et des peintures réalisées par des peintres Italiens.

Le manoir du Carruge fut un rendez-vous de chasse d’Alphonse Lamartine. Le poète le vendit quelques années plus tard, à un ami, pour faire face à ses dettes. Il s'agit aujourd'hui d'une colonie de vacances.

A signaler la présence d’un gouffre appelé gouffre d’Uriane, au lieu-dit le Mortier.

  Un village au cœur d’un patrimoine remarquable  
Péronne se situe à :
17 km au nord de Mâcon
22 km au nord du célèbre site préhistorique de Solutré
15 km à l’est de l’imposante abbaye de Cluny
15 km à l’est de la communauté de Taizé
20 km au sud est du magnifique château de Cormatin
20 km au sud ouest de la coquette abbaye de Tournus
5 km à l’ouest des belles grottes d’Azé et de Blanot

 

 

Sentiers touristiques
Par ailleurs, Péronne est parcourue par des sentiers touristiques liés à l’activité viticole de la commune, ainsi que des sentiers de randonnée permettant la découverte du patrimoine du Mâconnais – Val de Saône, à tout type de randonneurs (pédestre, vététiste  et  cavalier). Ces sentiers, outre le plaisir de découvrir le paysage permettent d’apprécier le petit patrimoine rural (lavoirs, calvaire, arbres remarquables).