Budgets 2012 : investissements soutenus, légère hausse de la fiscalité

28 juin 2012

 

Grâce à des fondamentaux budgétaires sains et une gestion quotidienne particulièrement rigoureuse, notre commune parvient à résister, un peu mieux que d'autres collectivités publiques, au contexte de morosité économique et de crise des finances publiques.

Il convient de rappeler que, à la différence de l'État, les collectivités locales comme Péronne sont contraintes de voter leur budget en équilibre.

Devant faire face à des défis importants de modernisation de ses équipements publics et soucieux de soutenir l'activité économique, le Conseil municipal a engagé un programme important d'investissements pour les prochains mois.

Il y a les « passages obligés », comme la nécessaire rénovation de l'église. Cet investissement, qui devrait placer les futures générations à l'abri de nouvelles interventions coûteuses, bénéficiera d'un niveau élevé de subventions publiques et privées, notamment grâce à la souscription en cours. Le solde de l'opération sera financé par un emprunt afin de ne pas peser sur une seule génération de contribuables.

Il y a aussi la nécessité de moderniser nos équipements publics : au-delà du seul aspect esthétique, la rénovation de la place du bourg donne également l'occasion de rénover les réseaux souterrains, d'améliorer la performance de l'éclairage public et de sécuriser la traversée du bourg. Par ailleurs, des efforts importants sont à accomplir pour entretenir une voirie communale qui souffre du poids des ans et de la circulation. De plus, il convient de poursuivre le déploiement du réseau collectif d'assainissement, avec l'objectif de boucler, d'ici à la fin du mandat, la réalisation de l'ambitieux schéma adopté en 2006.

Si l'on ajoute l'entretien courant du patrimoine commun, les réflexions à venir sur l'évolution des propriétés communales, la création d'un équipement à destination des jeunes, la facilitation de l'exploitation forestière, c'est un total d'investissement de près de 600 000 Ä qui est envisagé pour 2012.

Pour faire face à cette ambition, la commune dispose de solides arguments : la présence d'excédents de gestion importants, « bas de laine » collectif qui permettra d'en autofinancer un part importante, un faible endettement, des dépenses de fonctionnement modérées et maîtrisées…

Mais quelques indicateurs venus de l'extérieur doivent inciter à renforcer les recettes propres de la commune : un niveau moindre de subventions de nos partenaires institutionnels, un marché immobilier en stagnation, la nécessaire couverture des besoins de financement des budgets annexes… tout cela risque, à terme, d'éroder la capacité de la commune à faire face à ses enjeux de modernisation.

Pour ces raisons, le Conseil municipal a décidé de procéder, pour 2012, à un réajustement des taux de la fiscalité communale, par une hausse de 3 % sur la taxe d'habitation et de 2 % sur les taxes foncières. 

Différée depuis trois ans, après plus de 10 années à taux constants, cette augmentation  se traduira, pour les contribuables péronnais, par un effort supplémentaire de quelques euros  sur les feuilles d'imposition qu'ils recevront à la rentrée.  

Jean-Christophe Malpeyre

 

 

BUDGET PRIMITIF 2012

FONCTIONNEMENT DEPENSES

BP 2012

BP 2011

FONCTIONNEMENT RECETTES

BP 2012

BP 2011

CHARGES A CARACTERE GENERAL

95 330

92 520€

Excédent antérieur reporté FONCT.

462 224

425 404

CHARGES DE PERSONNEL

79 665

78 785

PRODUIT DES SERVICES

11 570

11 640

AUTRES CHARGES DE GESTION COURANTE

92 250

90 550

IMPOTS ET TAXES

229 081

213 220

CHARGES FINANCIERES

10 159

11 836

COMPENSATION CAMVAL

11 400

12 300

CHARGES EXCEPTIONNELLES

200

1 000

DOTATIONS ET PARTICIPATIONS

87 890

87 357

AMORTISSEMENTS ET PROVISIONS

45 960

13 154

AUTRES PRODUITS DE GESTION COURANTE

35 000

33 000

PARTICIPATION BUDGETS ANNEXES

115 161

43 292

PRODUITS FINANCIERS



Déficit antérieur reporté Fonct.



PRODUITS EXCEPTIONNELS

750

1 600

Dépenses imprévues fonctionnement

6 000

5 000

ATTENUATION DE CHARGES


160

Virement à section investissement

393 190

459 187

TRANSFERT CHARGES DE FONCT.


10 643

TOTAL

837 915

795 324

TOTAL

837 915

795 324

INVESTISSEMENT RECETTES

BP 2012

BP 2011

INVESTISSEMENT DEPENSES

BP 2012

BP 2011

Solde d’exécution d’inv. Reporté



Solde d’exécution d’inv. Reporté

120 740

7 288

Virement de la section de fonct.

393 190

459 187

Dépenses imprévues Investissement

35 000


DOTATIONS, FONDS DIVERS ET RESERVES

18 185

35 100

Dotations, fonds divers et reserves



PVR

3 140

6 000

SUBVENTIONS D’INVESTISSEMENT



EMPRUNTS ET DETTES ASSIMILEES

151 000

600

EMPRUNTS ET DETTES ASSIMILEES

25 724

23 950

AUTRES IMMOBILISATIONS FINANCIERES



OPERATIONS PATRIMONIALES


21 343

AMORTISSEMENT DES IMMOBILISATIONS

45 960

13 154

IMMOBILISATIONS, dont :

551 251

479 447

OPERATIONS PATRIMONIALES


10 700

Rénovation église

290 000


PRODUITS DE CESSION



Réaménagement place du Bourg

60 000


IMMOBILISATIONS EN COURS



Assainissement Les Martins

51 000


Excédent de fonctionnement capitalisé

120 740

7 287

Voirie

48 000





Chauffage salle polyvalente

21 100





Réseaux électriques et éclairage public

16 900





Etude patrimoine communal

15 000





Travaux forestiers

10 600


TOTAL

732 215

532 028

TOTAL

732 215

532 028

Agenda été 2012

25 juin 2012

RENDEZ-VOUS

14 juillet : cérémonie au monument
aux morts à 11 h 15  

21 juillet :

- fête du village et vide-greniers 

- repas champêtre 

- feu d’artifice à 23h

22 juillet : balade dégustative entre Clessé
et Péronne (repas à Péronne)

10 septembre : collecte des encombrants

Le stop pub : c’est aussi un acte citoyen !

22 juin 2011

 

Refuser la pub dans votre boîte aux lettres,  c’est une démarche de prévention des déchets, car c’est économiser une moyenne de 40 kg de papier par an, pour lesquels il faut, selon le procédé : 20 à 40 kg de bois,  200 à 600 litres d’eau, 120 à 140 KWH d’électricité,  de l’encre avec des métaux lourds,  des adjuvants et colorants.

D’un point de vue économique, c’est le consommateur qui paie la publicité par le biais des actes d’achat. Et une fois le prospectus « consommé » ou « non consommé », il faut encore ajouter le coût du traitement. Pour une collectivité comme le Sictom du Mâconnais, ce sont 967 tonnes de prospectus par an pour un coût annuel de collecte et de traitement de 204  037 . Et il faut rajouter 80 Ä à la tonne si le papier n’est pas trié mais mis en ordures ménagères.

L’acquisition et la diffusion de l’autocollant permettra d’économiser à terme :

- 20  403 par an si 10% des foyers sont équipés

- 40  807 par an si 20% des foyers sont équipés

Cette diminution des dépenses (payées au final par le citoyen) pourrait permettre de créer, sans dépense supplémentaire, de véritables emplois de services (auprès des personnes âgées par exemple).

Par ailleurs, la publicité a également pour conséquence  :

- d’encombrer inutilement ceux qui ne lisent pas la publicité ;

- d’attirer l’attention en cas absence des habitants ;

Avec le  « Stop Pub » qui ne vise que les publicités et les journaux d’annonces, vous pouvez continuer à recevoir les informations locales (bulletins municipaux, etc…). Et pour être tenus informés des promotions publicitaires, vous pouvez toujours demander à vos enseignes préférées de vous envoyer leurs informations par internet.

L’autocollant figurant ci-contre peut être récupéré soit auprès du secrétariat de la mairie, soit auprès du SICTOM du Mâconnais (Tél. : 03.85.38.44.39)

Péronne a installé son défibrillateur

22 juin 2011

 

Comme nous vous l’avions annoncé dans notre dernière édition, la commune de Péronne s’est équipée d’un défibrillateur automatique. Installé depuis le début du mois d’avril, certains d’entre vous l’auront sans doute remarqué à l’entrée de la salle polyvalente. Le 16 avril au matin, de bonne heure et de bonne humeur, 20 Péronnais (résidents de Péronne, membres d’associations…) se sont réunis pour apprendre à utiliser ce défibrillateur.

Savoir donner l’alerte lorsque l’on est  témoin d’un accident, savoir analyser et porter les premiers secours en cas d’accident cardiaque, utiliser le défibrillateur en relais de la réanimation cardio-pulmonaire : voilà quel était le programme de la formation assurée par Denis MARÉCHAL, habitant de Péronne et moniteur Sauveteur Secouriste qui a chaleureusement proposé ses services et ses compétences.

Je m’associe à la commune de Péronne pour remercier toutes les personnes présentes à cette formation, merci pour votre intérêt et votre investissement.

Un grand merci aussi à Denis MARÉCHAL  pour sa disponibilité et son savoir-faire. Une nouvelle formation sera organisée ultérieurement pour ceux qui n’ont pu être présents et ceux qui se sont inscrits depuis… Encore merci  à tous.

Fabienne Thivent