Agenda 1er semestre 2011

21 février 2011

 

RENDEZ-VOUS

19 mars : Spectacle clown Nono.

20 et 27 mars : Élections cantonales.

7 mai : Vente de plantes du Sou des écoles.

8 mai : Cérémonie au Monument aux Morts.
Spectacle choral à l’église.

28 mai : Rallye des vins.
Concert «Arpège» à l’église.

21 mai : Sortie accompagnée VTT

19 juin : La Panoramique

Environnement : Péronne étoilé

21 février 2011

 

Depuis 2009, l’Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturne (ANPCEN) organise chaque année le concours des Villes et Villages Etoilés ; ce concours est gratuit et ouvert à toutes les communes de France. Il a pour objectif de promouvoir auprès des collectivités locales et des citoyens la qualité de l’environnement nocturne, tant pour les humains que pour la biodiversité, d’inciter aux économies d’énergie, à la diminution des émissions de gaz à effet de serre liées à l’éclairage public et à la baisse des coûts publics inutiles.

Ainsi, Péronne, en obtenant sa première étoile dès sa première participation, fait partie des 64 communes françaises labellisées cette année. L’attribution du label « Village étoilé » s’effectue à partir de critères portant sur les installations et l’organisation de l’éclairage public, l’aménagement des sources lumineuses dans l’espace et leur temps de fonctionnement.  Péronne et seulement 2 autres communes en Saône-et-Loire (Chasselas, 1 étoile, Lux, 3 étoiles) recevront donc un diplôme et pourront valoriser leurs étoiles sur des panneaux standardisés à implanter aux entrées d’agglomération.

Mais Péronne ne se contentera pas de cette première distinction. En effet, la signature de la charte ANPCEN et un plan pluriannuel de remplacement des luminaires trop énergivores permettront d’optimiser les émissions de lumière et de réduire encore leur impact sur l’environnement et la consommation énergétique. Par exemple, 39 luminaires équipés d’ampoules au mercure,  interdites en 2015, seront modifiés par des ampoules à haut rendement de type Sodium Haute Pression 70 watts, incrustées dans des projecteurs dirigés vers le sol, parallèles à l’horizon (en accord avec le SYDESL).

Ces résolutions visent une meilleure maîtrise de notre éclairage extérieur, dont le résultat doit être de consommer moins tout en éclairant mieux.

Carpe noctem !

Laurent Godon

La rénovation du cœur du bourg

21 février 2011

 

Une trentaine de Péronnais ont répondu présent à l’invitation du Conseil municipal pour découvrir les premières esquisses du projet de rénovation des espaces publics du centre bourg, le 14 janvier à la Salle polyvalente. Trop peu de monde hélas pour Paul Brunet qui, dans son introduction, avait rappelé que la légitimité d’un projet ne tient pas seulement à ceux qui en décident, mais aussi à ceux qui ont contribué à son élaboration.

Présenté par les maîtres d’œuvre du dossier, Françoise Gouttebarge et Piotr Jeziorowski, le projet consiste à repenser l’agencement, l’organisation et l’esthétique des deux places du bourg : la place de la Mairie et la place de l’Eglise, tout en améliorant la qualité de la Rue de l’Eglise, trait d’union entre ces deux espaces publics centraux. 

Il est recherché le meilleur compromis entre les impératifs de sécurité (par une limitation des vitesses constatées, la sécurisation des circulations douces…), de fonctionnalité (par l’évolution de l’accès à la Mairie, l’identification des « poches » de stationnement, le déplacement du Monument aux Morts en façade de la Mairie…) et bien sûr l’esthétique, par une végétalisation plus présente, la suppression des murs cachant la vue sur le bâtiment public, la recherche de matériaux plus nobles et cohérents pour mieux mettre en valeur les espaces.

Le débat, nourri et constructif, a permis d’identifier et d’enrichir le projet des remarques des habitants, qui ont surtout porté sur les stationnements, les réseaux et quelques points d’aménagement.

Cet avant-projet, dont la réalisation est estimée à 250 000 € hors taxes, vient d’être transmis au Conseil Régional qui apportera une aide de 48 000 € dans le cadre de l’opération «Cœur de Village +». D’autres financements seront sollicités.

En attendant la réalisation des travaux, prévue de 2012 à 2014, le projet conti-nuera à s’affiner et s’enrichir, autant que possible, des suggestions d’amélioration des habitants.

Jean-Christophe Malpeyre

Cluny 2010

7 novembre 2010

 

Le Comité de Porte de l’Abbaye, composé des représentants des communes du canton de Lugny, sous l’égide de Monique TROLLIET d’Azé, s’est réuni de nombreuses fois pour la préparation de la journée du 12 septembre, évènement clôturant 16 mois de festivités du 11° centenaire de la fondation de l’Abbaye de Cluny. Une grande assiduité et la bonne volonté de tous les volontaires ont permis la réussite de ce projet.

Les membres du Comité ont donc accueilli un groupe d’enfants chanteurs et danseurs, de l’Ecole d’Art de Radekhiv d’UKRAINE à partir du 8 septembre jusqu’à leur départ le 14 septembre. Ils ont géré l’hébergement et la restauration de 33 Ukrainiens dont 22 enfants âgés de 9 à 16 ans. Le groupe hébergé à la colonie de Péronne se retrouvait chaque jour à la salle des fêtes d’Azé pour les repas préparés par les volontaires.

Après la réception officielle du 9 septembre à laquelle assistaient Mme la Consul d’Ukraine, le Conseiller général, et tous les maires du canton et une visite des grottes d’Azé, une première représentation de chants et danses a été donnée le vendredi à la salle polyvalente de Péronne et une seconde, le samedi à l’issue d’un gigantesque buffet (près de 230 personnes !) sous les Halles d’Azé. Tous les spectateurs présents ont pu ressentir une grande émotion face au talent et au professionnalisme de ces enfants en costumes traditionnels.

Enfin, dimanche matin, un grand rassemblement de randonneurs costumés de tuniques jaunes (la couleur de la Porte de l’Abbaye) a eu lieu au Col des Quatre Vents à Donzy-le-Pertuis. Tous se sont retrouvés pour un joyeux pique-nique avant une nouvelle représentation des Ukrainiens sur la scène ouverte de Cluny.

Ces enfants, formés dans des écoles de danse et de musique de la région de Radekhiv, ville située à l’ouest de l’Ukraine, défendent avec tout leur cœur et perpétuent la tradition populaire et le folklore de leur région, d’une très grande richesse.

Lors de ces journées pleines de joies et d’émotions, des échanges et des amitiés se sont créés non seulement avec les Ukrainiens, mais également entre tous les participants volontaires de nos villages. Enfin, pour perpétuer cette si belle rencontre, un accueil des Français en Ukraine pourrait bien voir le jour en 2011 : que de belles aventures encore à vivre !

P1060688

Marie-France Berthet