Zoom sur… L’assainissement collectif

13 novembre 2012

 

En adoptant, en 2006, un ambitieux schéma directeur, la Municipalité entendait rattraper l’important retard d’équipement de la commune en matière d’assainissement collectif. Si tout n’a pas encore été réalisé, les progrès sont tout de même bien réels. Mais toute chose a un prix…

En 2006, seules les parties les plus denses du bourg étaient raccordées à l’assainissement collectif. L’amélioration du réseau a d’abord porté sur le doublement de la capacité de la lagune et l’optimisation de ses performances d’épuration par le curage et un dispositif d’aération des effluents, qui donne désormais satisfaction en limitant les nuisances. 

L’extension du réseau de collecte s’est ensuite portée sur les secteurs d’urbanisation nouvelle, le long de la D103, ce qui a permis cette année de compléter le raccordement des habitations situées aux Martins et de préparer l’avenir, par le bouclage des Michauds et des Picards à l’horizon 2015. Les années précédentes, ce sont les secteurs du Bout et du Martoret qui avaient été raccordés.

Au total, ce sont près de 400 000 Ä qui ont été consacrés depuis 2008 à l’extension du réseau. Aujourd’hui plus des deux tiers des foyers de Péronne (175) sont raccordés au réseau collectif, et cette performance s’accroîtra encore par le bouclage des Michauds et des Picards, qui marquera l’aboutissement du plan de zonage adopté en 2006.

Toutefois, comme dans toutes les communes en milieu rural peu dense, les participations des usagers ne suffisent pas à « couvrir » les dépenses du service, loin s’en faut. Qu’il s’agisse du prix de raccordement (actuellement 900 Ä pour un logement existant et 3 500 Ä pour un logement neuf ou rénové) ou de la redevance sur les consommations (1,40 Ä / m3 consommé), le budget d’assainissement ne parvient pas encore à l’équilibre, d’autant plus que les subventions à l’investissement apportées par le Département ont été supprimées. Des solutions existent ; elles consistent à répartir aussi équitablement que possible la charge entre les usagers actuels par la redevance, les usagers futurs par les droits de raccordement et l’emprunt, et le contribuable communal par une participation du budget communal à l’équilibre du service. Dès cette année, le budget communal apportera  donc une subvention d’équilibre de 60 000 Ä

Ensuite, le Conseil municipal prendra ses respon-sabilités et rendra son arbitrage à la fin de l’année, afin de garantir durablement l’équilibre financier de ce service, indispensable à l’environnement de tous.

Jean-Christophe Malpeyre

Rénovation du cœur du bourg : l’espace public revisité

13 novembre 2012
Avec quelques mois d’avance sur le planning initial, les travaux de rénovation du cœur du bourg ont démarré début octobre. La place de la Mairie sera métamorphosée avant la fin de cette année.
Afin de faire face à l’échéance imposée par certains dossiers de subventions, le Conseil municipal a été contraint de lancer les travaux de rénovation de la place de la Mairie avec plusieurs mois d’avance sur le programme. Initialement prévu en 2013, cet imposant chantier sera donc  réalisé presque en totalité cette fin d’année. Nul ne s’en plaindra, tant il est vrai que les travaux préparatoires de rénovation des réseaux, de démontage de murs et de déplacement du monument aux Morts, ont laissé des traces peu esthétiques sur l’environnement actuel.
Placés sous la maîtrise d’œuvre du cabinet Gouttebarge-Jeziorowski, les travaux confiés aux entreprises Eiffage et ISS vont consister à reprendre la totalité des emprises de voiries et des surfaces des espaces publics de la place de la Mairie. La « montée » de la rue des Lavandières sera reprofilée, avec un aménagement permettant de diminuer la vitesse au niveau du carrefour avec la rue du Martoret et le classement du secteur en zone 30. Le revêtement de la rue de l’Eglise sera repris, avec un dispositif d’écoulement des eaux pluviales. Les stationnements seront modifiés et certains seront mieux matérialisés. La cohabitation entre piétons et véhicules sera plus sûre, avec des espaces mieux délimités. Les éclairages publics seront totalement rénovés, avec le choix de matériels plus qualitatifs et économes en énergie. L’accès à la Mairie sera plus naturel et aisé par la façade sud, au bout d’un « parvis » qui mettra mieux en valeur la Maison commune. Enfin, quelques espaces végétaux apporteront un peu de verdure, devant l’ancienne Mairie, à l’ex-emplacement du monument aux Morts et dans la cour de la Mairie-bibliothèque, qui sera piétonnisée. Les matériaux employés seront délibérément simples mais qualitatifs : dallages de pierre, pavés béton traités en calcaire aspect vieilli, enrobés, béton désactivé…
L’aménagement se poursuivra au cours de l’année 2013, par la restructuration intérieure de la Mairie, permettant de rendre opérationnel l’accès principal au sud ; d’ici-là, l’accès à la Mairie s’opérera toujours par la porte latérale située rue des Lavandières, qui sera ensuite dédiée à l’entrée des personnes à mobilité réduite.
 
Vivre avec les travaux
Il faudra un peu de patience aux riverains du bourg et à ceux qui le traversent le temps des travaux. La circulation sera forcément perturbée au cœur du bourg durant plus de deux mois, et un principe général de déviation de la traversée du bourg, via la D103 et la rue des Martins, est opérationnel. Des points de regroupement des déchets des riverains ont été mis en place avec l’aide du SICTOM pour le temps des travaux.
 
Un nouveau plan de circulation au cœur du bourg
Avec l’achèvement des travaux de l’église et de la Place de la Mairie, un nouveau plan de circulation sera mis en place. Ainsi : la rue des Métiers d’Antan, à partir du croisement avec la rue de l’Etang et la rue de l’Eglise seront désormais à sens unique dans le sens sud/nord.
L’accès à l’église se fera donc exclusivement par la rue de l’Etang et la rue des Métiers d’Antan.
Une signalétique adaptée sera installée.
 
 
Jean-Christophe Malpeyre

Péronne Animation Règlement «Marabout»

28 juin 2012

 

 

Tarifs

Associations de la commune avec marabout sur Péronne : 

Gratuit

Associations de la commune avec marabout hors Péronne

15 le week-end (l’unité)

Habitants de Péronne
avec marabout sur Péronne

15 le week-end (l’unité)

Habitants de Péronne
avec marabout hors Péronne

50 le week-end (l’unité)

Association ou habitant hors Péronne

50 le week-end (l’unité)

Ensemble table pliante + 2 bancs

5

 

Marabout  : 6 m x 4 m = 24 m²

Soit pour 3 marabouts = 72 m²

Modalités de prise en charge :

- Réservation le plus tôt possible

- Paiement à l’enlèvement

 

Renseignements et réservation, contactez  : Rémi CLADE
au 03.85.36.95.65

Le concert à l’église

28 juin 2012

Le 10 juin dernier, l’église de Péronne a accueilli une nouvelle fois un concert, cette fois de musique classique. C’est Martine Puget, chargée de la classe de flûte à bec à l’école de musique Jean-Wiener de Vénissieux, qui a répondu à l’invitation de l’association Péronne Patrimoine, en proposant un programme de musique baroque. Avec les élèves de sa classe de flûte à bec et de l’école où elle enseigne, elle a constitué  un ensemble instrumental (flûtes à bec, basson, violoncelle, clavecin) qui s’est produit selon plusieurs formations, faisant revisiter Mozart, Telemann, Bach, Haydn, Haendel, mais aussi Purcell, Scarlatti, Debussy… Elle est également membre de l’Ensemble vocal Charles-Montaland (EVCM) de Lyon, dirigé par Jean-Christophe Michelet. C’est ce chœur qui a assuré la deuxième partie du concert, accompagné par l’ensemble instrumental.

Péronne Patrimoine remercie tous les spectateurs et les bénévoles de l’association qui ont bravé la pluie, ainsi que les choristes et les instrumentistes venus de Lyon pour soutenir son action.

Marie-France Berthet

 

 

NDLR : d'autres photos de cet événement sur www.heurte-bise.com