Mesures d’urgence prises par le Préfet pour la qualité de l’air

23 janvier 2017

  Ce dispositif d'alerte à été levé le 30 janvier 2017.

 

Étant donné la persistance de la pollution atmosphérique en niveau "alerte", le Préfet prend par arrêté les mesures d'urgence à découvrir dans le PDF ci-joint : AP mesures d'urgence signé

 

En particulier : 

Article 2 – Mesures d'urgence pour la qualité de l'air

Par le présent arrêté, le Préfet impose les mesures suivantes:

interdiction totale du brûlage des déchets verts à l'air libre: suspension des éventuelles dérogations pour raisons phytosanitaires ou agronomiques

l'écobuage et le brûlage à l'air libre de sous-produits agricoles (chaume, paille, … ) sont interdits

• les exploitants d'installations classées pour la protection de l'environnement ont l'obligation de contrôle du bon fonctionnement des installations de filtration et de report des opérations de maintenance émettrices de particules

• l'utilisation du bois et ses dérivés comme chauffage d'appoint ou d'agrément dans tous les logements, dès lors qu'il n'est pas une source indispensable de chauffage, est interdite

la vitesse maximale autorisée sur les axes autoroutiers est réduite de 130 km/h à 110 km/h, dans les 2 sens de circulation, pour toutes les catégories d'usagers à l'exception de ceux mentionnés à l'article 3. Cette réduction de la limitation s'applique à compter du 24 janvier 2017 à 7 h.

 

Article 3 – Catégories de véhicules non soumises aux dispositions relatives à la vitesse

Ne sont pas concernées par la réduction des vitesses les catégories de véhicules suivantes:

• Les véhicules des forces de l'ordre, de la sécurité civile,

• Les véhicules des services d'incendie et de secours

• Les véhicules d'urgence médicale (SAMU-SMUR)

• Les véhicules électriques