Rénovation de l’église : au chevet de la vieille Dame

28 juin 2012

 

Débuté fin février, le chantier de rénovation du clocher et de la couverture de la nef de l'église se poursuit à un rythme soutenu.

Tout a commencé par l'édification de l'impressionnant échafaudage ceinturant totalement le clocher. La vieille Dame s'est drapée d'aluminium, arborant un aspect contemporain qui se repère de loin…

Puis est venue l'étape du dégarnissage et de l'inspection « au plus près » des ravages du temps. Quelques mauvaises surprises ont alors surgi : le paratonnerre est hors service et donc à changer, les tuiles du clocher sont totalement irrécupérables alors qu'il était prévu d'en réutiliser une partie. Rien de bien important toutefois, les plus-values seront limitées. Certes la maçonnerie est dégradée, mais les réparations entrent dans le cadre des provisions prévues par l'architecte et l'entreprise. On a profité de l'échafaudage pour repeindre la croix sommitale, car on n'y remontera pas de sitôt ! Les abat sons ont été méticuleusement démontés pour être sablés, traités contre la corrosion et repeints.

Est venu ensuite le temps de la consolidation : une ceinture de béton a été coulée à l'intérieur du clocher pour contrer sa propension à s'évaser et à pencher sous l'effet des vents dominants.

Puis la charpente a été rénovée afin d'accueillir la nouvelle couverture de tuiles vernissées, que l'on peut déjà apercevoir malgré l'échafaudage. Les murs du clocher ont été recouverts d'un lait de chaux qui permettra d'homogénéiser sa teinte ocrée, de protéger la pierre et d'éviter les effets de ruissellement. 

Le chantier se poursuivra par la rénovation de la nef. L'échafaudage « descendra » au fur et à mesure de l'achèvement des travaux, révélant peu à peu une vieille Dame plus belle que jamais.

D'un montant prévisionnel de 300 000 Ä HT, ce projet est placé sous la maîtrise d’œuvre de Fabien Palisse et Gil Fraisse et réalisé par l'entreprise Dufraigne. Les partenaires financiers du projet sont l'État, la Région Bourgogne, le Département de Saône-et-Loire, le Ministère de l'Intérieur (fonds parlementaires de l'Assemblée Nationale), la Sauvegarde de l'Art Français, la Fondation du Patrimoine et Péronne Patrimoine. À cet égard, rappelons que la souscription est toujours active et qu'elle vous permet de défiscaliser une partie importante de vos dons.

Jean-Christophe Malpeyre