Le stop pub : c’est aussi un acte citoyen !

22 juin 2011

 

Refuser la pub dans votre boîte aux lettres,  c’est une démarche de prévention des déchets, car c’est économiser une moyenne de 40 kg de papier par an, pour lesquels il faut, selon le procédé : 20 à 40 kg de bois,  200 à 600 litres d’eau, 120 à 140 KWH d’électricité,  de l’encre avec des métaux lourds,  des adjuvants et colorants.

D’un point de vue économique, c’est le consommateur qui paie la publicité par le biais des actes d’achat. Et une fois le prospectus « consommé » ou « non consommé », il faut encore ajouter le coût du traitement. Pour une collectivité comme le Sictom du Mâconnais, ce sont 967 tonnes de prospectus par an pour un coût annuel de collecte et de traitement de 204  037 . Et il faut rajouter 80 Ä à la tonne si le papier n’est pas trié mais mis en ordures ménagères.

L’acquisition et la diffusion de l’autocollant permettra d’économiser à terme :

– 20  403 par an si 10% des foyers sont équipés

– 40  807 par an si 20% des foyers sont équipés

Cette diminution des dépenses (payées au final par le citoyen) pourrait permettre de créer, sans dépense supplémentaire, de véritables emplois de services (auprès des personnes âgées par exemple).

Par ailleurs, la publicité a également pour conséquence  :

– d’encombrer inutilement ceux qui ne lisent pas la publicité ;

– d’attirer l’attention en cas absence des habitants ;

Avec le  « Stop Pub » qui ne vise que les publicités et les journaux d’annonces, vous pouvez continuer à recevoir les informations locales (bulletins municipaux, etc…). Et pour être tenus informés des promotions publicitaires, vous pouvez toujours demander à vos enseignes préférées de vous envoyer leurs informations par internet.

L’autocollant figurant ci-contre peut être récupéré soit auprès du secrétariat de la mairie, soit auprès du SICTOM du Mâconnais (Tél. : 03.85.38.44.39)