Travaux : un peu de gêne pour plus de bien-être

27 octobre 2010

Travaux MartoretChemin doux MartoretRue du Martoret2Assainissement Le Bout (2)

De mémoire de Péronnais, on aura rarement vu autant de travaux publics réalisés dans la commune en si peu de temps. Un point sur ces chantiers passés, en cours et à venir.
Le Conseil général a fait procéder à l’application de quelques « rustines » bienvenues sur les routes départementales qui traversent la commune, qu’il s’agisse de la RD 15 (axe Viré-Azé), la RD 103 (axe Mâcon-Lugny) ou la RD 455 (Traversée
du bourg en direction de Burgy). Espérons que ces « pastilles » subiront l’hiver avec moins de dommages que les années précédentes.
Le SYDESL a  procédé à des travaux d’enfouissement de réseaux dans le secteur des Teppes du Roux et installé un nouveau transformateur électrique. Un chantier attendu de longue date, qui a permis ensuite à la commune de procéder à la réfection des voiries et au déplacement de l’abribus sur la Place du Martoret, pour le confort et la sécurité de tous les usagers.
Outre la Rue du Martoret et des Teppes du Roux, la commune a fait procéder à la rénovation de la voirie de l’impasse des Tours.
Un chemin piétonnier a été ouvert début septembre au Petit Martoret. Le chemin permet à tous, plus particulièrement aux enfants et adolescents des écoles et collèges de transiter en toute sécurité entre le Martoret et la RD 15 – route du Pâquier – où l’accotement est d’une largeur suffisante pour monter ou descendre des quartiers du Bout et du Grand Champ. Cet itinéraire « doux » est strictement interdit aux véhicules à moteur.
La commune a engagé une importante tranche d’assainissement, rue des Métiers d’Antan. Cette nouvelle antenne va permettre de raccorder une quinzaine de foyers supplémentaires à l’assainissement collectif.
Enfin, de nouveaux travaux sont déjà programmés, le plus important étant celui de l’extension des réseaux  route de Chassigny et route de l’Isérable, dans le cadre d’une procédure de Participation pour Voies et Réseaux (PVR). Tour à tour,  le SYDESL (électricité et téléphone), le syndicat des eaux du Haut-Mâconnais (adduction d’eau) et la commune (assainissement) interviendront sur le domaine public pour ouvrir leurs services respectifs aux futurs constructeurs du secteur. A noter que l’extension du réseau d’assainissement permettra de desservir une dizaine de constructions existantes aux Martins.
Jean-Christophe Malpeyre et Robert Papillon